Change search
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf
L´émergence problématique de la francophonie littéraire: Ferroudja Allouache, Archéologie du texte littéraire dit « francophone », 1921‑1970, Paris : Classiques Garnier, coll. « Bibliothèques francophones », 2018, EAN 9782406072546.
Stockholm University, Faculty of Humanities, Department of Romance Studies and Classics.ORCID iD: 000-0001-6107-735X
2019 (French)In: Acta fabula, ISSN 2115-8037, Vol. 20, no 2Article, book review (Other academic) Published
Abstract [fr]

Pour celui qui s’intéresse à la fabrication du texte littéraire, l’ouvrage de Ferroudja Allouache est un vrai bonheur. La fabrication du texte littéraire n’est pas à confondre avec sa rédaction ni sa conception matérielle, mais sa légitimation et sa réception. En s´appuyant sur les théories du système littéraire élaborées par Bourdieu, l’auteure s’intéresse à la manière dont les premières œuvres dites francophones sont préfacées et critiquées. L’analyse de ces paratextes est déterminante dans la construction d´une littérature francophone. F. Allouache commence par évaluer l´ambiguïté de l´expression « littérature francophone ». Il est ainsi possible de se référer à la primauté de la langue en réunissant sous ce syntagme toutes les littératures d´expression française, ce qui a l´inconvénient de donner une place centrale à la langue dans la conception d´une identité nationale. Ou alors la littérature francophone est prise dans le contexte géopolitique des indépendances dans les années 1960, le terme de « francophonie » étant de facto liée à la tentative de construire une coopération politique autour de la langue et de la culture françaises. « La francophonie n´est pas totalement parvenue à une autonomie littéraire, c´est‑à‑dire à se constituer en champ même si elle a absorbé les multiples dénominations qui ont eu lieu avant son avènement et qu´elle tend, depuis la fin des années 1990, vers une francophonie littéraire, voire vers une “théorie postcoloniale” » (p. 29). D´emblée, l´auteure déconstruit cette notion qui est à la fois institutionnelle et littéraire et qui se niche au cœur des systèmes littéraires au service d´un discours dominant. La question qui se pose est de savoir si la francophonie peut devenir une catégorie dépassionnée et relativement objective pour l´évaluation des systèmes littéraires.

Place, publisher, year, edition, pages
2019. Vol. 20, no 2
Keywords [fr]
Francophonie littéraire, fait colonial, anthologies, francodoxie, classements
National Category
Specific Literatures
Research subject
French
Identifiers
URN: urn:nbn:se:su:diva-166006OAI: oai:DiVA.org:su-166006DiVA, id: diva2:1287431
Available from: 2019-02-11 Created: 2019-02-11 Last updated: 2019-02-14Bibliographically approved

Open Access in DiVA

No full text in DiVA

Other links

Free full text

Search in DiVA

By author/editor
Premat, Christophe
By organisation
Department of Romance Studies and Classics
Specific Literatures

Search outside of DiVA

GoogleGoogle Scholar

urn-nbn

Altmetric score

urn-nbn
Total: 18 hits
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf