Change search
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf
Genre médiatique, activités linguistiques et degré d'interactivité: le cas du talk-show
Stockholm University, Faculty of Humanities, Department of French, Italian and Classical Languages. (Francais parlé des médias)
Stockholm University, Faculty of Humanities, Department of French, Italian and Classical Languages.
2010 (French)In: Communication, ISSN ISBN978-2-89518-343-3, Vol. 27, no 2, 76-101 p.Article in journal (Refereed) Published
Abstract [fr]

Dans cette communication nous nous intéresserons au genre médiatique du talk show et à ce que l’on pourrait considérer comme un de ses sous-genres : la « télé confession ».

Au sein de ce que Kerbrat-Orecchioni (2005) appelle « la grande famille des interactions médiatiques », il semble relativement « naturel » de proposer que le talk show constitue le genre médiatique le plus interactif. En effet, comparé, par exemple, aux interviews ou même aux émissions-débats du type « Bouillon de culture », le talk show, de par le nombre de participants et la nature des prises de parole, se rapproche de la « conversation », considérée comme une sorte de prototype en ce qui concerne le degré élevé d’interactivité[1].

Le matériau qui fera l’objet de notre investigation consiste en deux émissions de la télévision publique française : On ne peut pas plaire à tout le monde (France 3) et Vie privée, vie publique (France 3) dont les animateurs sont respectivement Marc-Olivier Fogiel (MOF) et Mireille Dumas (MD). À travers ces deux échantillons, nous nous intéresserons aux rapports entre genres, activités linguistiques et faits conversationnels (Kerbrat-Orecchioni 2005).  En effet, au-delà du fait que l’un est animé par un homme et l’autre par une femme, le premier met en scène une parole plutôt polémique, tandis que dans le second on a affaire à une parole introspective[2], ce qui en hypothèse influe sur les productions langagières, plus particulièrement le mode de questionnement, les différentes connexions argumentatives et le degré d’interactivité.

Dans le talk show, le « maître de la question » est sans conteste l’animateur, même si on peut estimer, vu le nombre de participants, qu’il en détient moins le monopole que le journaliste d’un genre tel que l’interview politique. Ajoutons aussi que, si le talk show se distingue du « débat » du point de vue de la thématique et de la visée (voir Charaudeau 1997), le moteur n’en reste pas moins l’échange de paroles et donc entre autres le questionnement. Si la télévision « s’est mise à écouter »[3], il lui faut aussi trouver les moyens de faire parler. En partant de l’aspect relativement formel des questions posées par l’animateur, nous en étudierons les régularités et les variations au cours des interactions dans chacun des talk shows. Existe-t-il une « mise en scène » du questionnement caractéristique de ce lieu de paroles ?  De même, nous étudierons la gamme représentée, dans ces deux émissions, des connexions argumentatives utilisées – concession, explication/justification ou la reformulation – ainsi que leurs manifestations langagières.

[1]Voir Kerbrat-Orecchioni (2005 : p. 18)

[2]Ces termes sont empruntés à Charaudeau (1997 : 81)

[3]Nous faisons référence ici au slogan « Regardez comment la télé s’est mise à vous écouter ! » de l’émission diffusée sur France 5 le  mardi 16 Janvier 2007 :  « Télé Confession : Grands prêtres et dérives ».

 

Place, publisher, year, edition, pages
Québec: Éditions Nota bene , 2010. Vol. 27, no 2, 76-101 p.
Keyword [en]
Spoken French, media, discourse, structure, interaction, talk show
Keyword [fr]
Francais parlé, média, activités discursives et linguistiques, interactivité, talk show
National Category
Languages and Literature
Research subject
French
Identifiers
URN: urn:nbn:se:su:diva-66322OAI: oai:DiVA.org:su-66322DiVA: diva2:467480
Projects
Le francais parlé des médias
Available from: 2011-12-19 Created: 2011-12-19 Last updated: 2012-03-28Bibliographically approved

Open Access in DiVA

No full text

Search in DiVA

By author/editor
Forsgren, Mats
By organisation
Department of French, Italian and Classical Languages
Languages and Literature

Search outside of DiVA

GoogleGoogle Scholar

urn-nbn

Altmetric score

urn-nbn
Total: 56 hits
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf