Change search
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf
Défense et illustration de la pensée des langues: Henri Meschonnic, Dans le bois de la langue, Paris : Éditions Laurence Teper, 2008, 546 p
Institut d´études politiques de Bordeaux. (Centre Émile Durkheim)
2009 (French)In: Acta FabulaArticle, book review (Refereed) Published
Abstract [fr]

Henri Meschonnic réaffirme avec vigueur dans cet ouvrage la thèse selon laquelle la poétique est un art, une création continuée qu´il s´agit d´analyser en tant que telle car elle ne s´épuise pas dans l´étude de la relation entre les signes et les sons. Nous pensons à travers la poétique, nous utilisons le langage en tant que système des signes sans pour autant réduire la diversité des langues à cette complexité. Henri Meschonnic propose une véritable politique de la langue passant par une nouvelle théorie du langage. Penser n´est pas savoir ni connaître, c´est un véritable art permettant de créer à partir de la langue. L´auteur commence par se fâcher avec les linguistes : « La poétique est d´abord l´analyse du fonctionnement des œuvres littéraires, et elle le reste. Mais en même temps elle est amenée à se développer de l´intérieur en théorie du langage, en anthropologie historique et politique du langage, c´est-à-dire à faire reconnaître que la pensée de la littérature et de l´art est indispensable à une pensée du langage en général »1. Elle n´est pas simple entreprise de déconstruction dégénérant en jeu verbal, mais elle traite des confusions de sens, comme celle relative à l´opposition entre identité et altérité dans la tradition politique occidentale. Les confusions deviennent des référents imaginaires sur lesquels naissent des idéologies fascistes et autoritaires (rejet de l´autre, formes recomposées de nationalismes…). La poétique est liée profondément à l´éthique (manière de se comporter) et à la politique, elle refuse l´autonomisation des sphères du langage. La poétique est une critique de l´esthétique devenue détachée et seule réflexion sur la beauté et l´art (musées). Henri Meschonnic pense la poétique comme activité de création et de transformation du monde. De ce point de vue, elle est indissociable d´une politique du rythme.

Place, publisher, year, edition, pages
2009.
Keyword [fr]
La politique et les langues, rythme, langue de bois
National Category
Humanities
Research subject
Linguistics
Identifiers
URN: urn:nbn:se:su:diva-82913OAI: oai:DiVA.org:su-82913DiVA: diva2:573191
Available from: 2012-11-29 Created: 2012-11-29 Last updated: 2013-01-08

Open Access in DiVA

No full text

Other links

http://www.fabula.org/revue/document5016.php
Humanities

Search outside of DiVA

GoogleGoogle Scholar

urn-nbn

Altmetric score

urn-nbn
Total: 23 hits
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf