Change search
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf
Pour une approche résolument comparative des faits génocidaires
Stockholm University, Faculty of Humanities, Department of Romance Studies and Classics.ORCID iD: 0000-0001-6107-735X
2015 (French)Conference paper, Oral presentation only (Other (popular science, discussion, etc.))
Abstract [fr]

Avec le centenaire de la Première Guerre Mondiale, les revendications mémorielles se sont multipliées à l’heure où notre récit national s’essouffle et a besoin de renouveau comme l’entendait l’historien Dominique Borne en s’adressant au groupe socialiste de l’Assemblée Nationale il y a quelques semaines[1]. Le récit national doit intégrer d’autres dimensions et d’autres groupes sociaux pour faire sens. Dans le même temps, le philosophe Paul Ricoeur nous avait alertés sur le risque d’avoir une politisation de la mémoire[2], d’où la nécessité d’observer une certaine justesse dans l’évaluation du récit historique. Dans la lignée de Paul Ricoeur, Johann Michel évoque la manière dont une gouvernance mémorielle a émergé depuis le début des années 1990. En fait, au-delà des récits historiques, Johann Michel a montré qu’il y avait eu une apparition d’ « entrepreneurs de la mémoire, » c’est-à-dire d’institutions qui portent sur la scène publique une exigence de reconnaissance de certains conflits historiques majeurs[3]. D’une certaine manière, on pourrait dire que le génocide assyro-chaldéen a toute légitimité à être reconnu alors qu’il ne s’est pas déroulé sur notre sol.

[1] Dominique Borne, Quelle histoire pour la France ? Paris, Gallimard, 2014.

[2] Paul Ricoeur, La mémoire, l’histoire, l’oubli, Paris, éditions du Seuil, 2000.

[3] Johann Michel, Gouverner les mémoires, les politiques mémorielles en France, Paris, PUF, 2010.

Place, publisher, year, edition, pages
2015.
Keyword [en]
Genocide, comparative approach, diaspora, memory, bystander
Keyword [fr]
génocide, approche comparative, diaspora, mémoire
National Category
History
Research subject
Public International Law
Identifiers
URN: urn:nbn:se:su:diva-117585OAI: oai:DiVA.org:su-117585DiVA: diva2:813861
Conference
1915, les Assyro-chaldéens: victimes oubliées du génocide?
Available from: 2015-05-25 Created: 2015-05-25 Last updated: 2015-08-07Bibliographically approved

Open Access in DiVA

fulltext(100 kB)28 downloads
File information
File name FULLTEXT01.pdfFile size 100 kBChecksum SHA-512
23d99d58e35072ea870d603a5f289d236adc12889fe8e2eb5ff26c0b0786c3ab9c561949b9dbde8c37b5bdbd1b465fd0bd9d8de75d415b58bf4775e263bca78e
Type fulltextMimetype application/pdf

Search in DiVA

By author/editor
Premat, Christophe
By organisation
Department of Romance Studies and Classics
History

Search outside of DiVA

GoogleGoogle Scholar
Total: 28 downloads
The number of downloads is the sum of all downloads of full texts. It may include eg previous versions that are now no longer available

urn-nbn

Altmetric score

urn-nbn
Total: 40 hits
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf